30 MINUTES, C’EST COURT ET BIEN !

Le 13 février dernier, un Set/30’ proposait une rencontre entre Philippe Petit (turntabilism) et Sébastien Boisseau (contrebasse). L’occasion de poser quelques questions à Florent Delaboudinière, l’un des membres de l’organisation des Set/30’ qui se déroulent au Blockhaus DY10, il est par ailleurs architecte.

Peux tu présenter le blockhaus DY10 ?

Le blockhaus DY10 est un abris anti-aérien de la seconde guerre mondiale qui a été construit pour abriter les ouvriers des chantiers navals des bombardements alliés. Après la guerre, il a servi de stockage pour les chantiers, de murisserie à bananes aussi. A partir de 1995-1996, des étudiants d’architecture et des beaux-arts (notamment Matthieu Lebot, architecte, et Freddy Bernard, artiste-plasticien qui ont monté Métalobil) l’ont investi et ont commencé à expérimenter des choses à l’intérieur, essentiellement à partir du son mais aussi en arts plastiques. De là est née l’idée des Set/30’. Aujourd’hui, le blochkaus accueille des bureaux d’architectes, de graphistes de dessinateurs, un studio d’enregistrement (MyStudio), des locaux de répétition…

Quel est le principe des Set/30’ ?

Le 1er Set/30’ a eu lieu en 1996 ou 1997 sous l’impulsion de Pascal Riffaud (Architecte, agence Block). C’est dans ces années là que je suis arrivé au Blockhaus. J’avais un groupe avec Philippe Pasquier (Robonom) et Pascal nous a invité à faire notre premier concert un mois après qu’on ait commencé à répéter ensemble. Après notre 2e Set/30’, nous nous sommes installés au Blockhaus et on y est restés. Cette 1ere formule des Set/30’ a duré 2/3 ans mais leur fréquence était moins soutenue qu’aujourd’hui. Depuis, il s’est passé plein de choses. Et on est revenus au Blockhaus il y a 4/5 ans car on recherchait un local de répétition pour faire de la musique. On en a profité pour relancer les Set/30’. Très rapidement, on a eu énormément de propositions. On fait 15/20 concerts par an en moyenne. L’idée est que ces concerts soient légers à organiser, afin qu’on puisse être très réactifs.

Set/30’ : quelle esthétique?

On a pas d’esthétique prédéfinie, même s’il y a quand même une tendance très nette à la musique expérimentale. Surtout parce que le lieu s’y prête. Ce lieu n’est pas super adapté à accueillir un groupe de rock classique, même si on en programme aussi. Ce sont des alvéoles de 12m de long. Dès que tu mets une scène, seuls les 3/4 premiers rangs voient et entendent quelque chose. L’espace se prête vraiment à des expérimentations sonores diverses, des formes un peu différentes, des rencontres entre musiciens.

Quand je dis musiques expérimentales, ce n’est pas forcément un style de musique particulier, car on a programmé un groupe comme DAN par exemple. L’idée est aussi d’accueillir des jeunes groupes qui débutent, veulent faire des premiers scènes ou s’entrainer avant une grosse date. Pour nous, « expérimental », signifie surtout « faire des expériences » (qui peuvent rater forcément, c’est le principe des expériences).

Pourquoi des Sets de 30 minutes ?

Tu n’as pas le temps de te faire chier en 30 minutes. Donc ca permet que des publics qui ne seraient pas forcément sensibles à cette musique viennent découvrir. L’entrée est généralement à 3 euros, en début de soirée. Tout invite à la découverte.

Vous travaillez aussi avec des assos comme Cable, Apo33, le festival Sonor

En effet, très vite, on a organisé des concerts en association avec Cable, un peu Apo33 aussi. Pierre Signolat (Mire, Cable) répète maintenant ici et comme les gens qui programment les Set/30’ sont aussi des gens qui répètent ici, on a vite collaboré.

Le prochain Set/30’ ?

C’est jeudi prochain (20 février), un groupe plutôt industriel qui nous a été amené par Thierry Bonnet (dit Pull Rouge). Ca s’appelle Circuit Breaker (UK).

Qu’est ce que tu écoutes en ce moment ?

– La réédition de l’album « De Natura Sonorum » de Bernard Parmegiani, un disque magnifique que je conseille à tout le monde.

– « Blame » de Sister Iodine sur le label Premier Sang

– « Blood Drums » de Cavern of Anti-Matter sur le label Grautag

Contacts et liens :

la page FB : https://www.facebook.com/pages/set30/185931648212

le label : http://set30records.bandcamp.com/

Bientôt, un bandcamp permettra de réécouter l’intégtalité des Set/30’

 

Coordinatrice du centre info-ressources musiques actuelles à Trempolino, programmtion des conférences, des diffusions de films ou documentaires musicaux, coordination des cartes blanches, membre du réseau tohubohu.

Soyez le premier à commenter