73 NOTES, SE FAIRE PLAISIR

Olivier Mellano & Régïs Boulard ainsi que Miët sont les premiers invités de 73 notes ce mardi 4 avril à la Scène Michelet. Se cachent derrière 73 notes deux femmes mélomanes qui profitent de Nantes et ses lieux pour se lancer dans la programmation de concert. Rencontre avec l’une d’elle, Valérie.

 

73 notes est une nouvelle asso, pour qui, pourquoi ?
J’ai toujours adoré la musique, et j’ai été bénévole pour les Trans, l’Ubu et d’autres. Dans les années 90, j’ai vu beaucoup de concerts à L’Olympic, la Route du Rock etc. J’ai ensuite fait des études à Londres, puis Paris pour le boulot. Je reviens dans l’Ouest après 17 ans de vie parisienne, un choix de vie. Je vis sur Nantes depuis 3 ans, j’ai monté l’association en septembre 2016, faisant le constat que malgré l’offre importante de concerts, pas mal d’artistes n’arrivaient pas à jouer sur Nantes.

 

Dans un style particulier ?
Non, dans tous les styles. Pour les prochains concerts, après celui du 4 avril, nous allons probablement inviter David Fenech, un compositeur dans un registre plutôt musique improvisée, puis Gaspar Claus, Black Sifichi et d’autres. Ce sont des gens que j’ai vraiment rencontrés, avec lesquels j’ai pu échanger, ils sont essentiellement français. L’objectif de l’association est bien de permettre à des groupes qui ne trouvent pas de lieux à Nantes, de les faire jouer. Il n’y a aucun salarié, tout est bénévole, et l’idée est bien de se faire plaisir. Je pense qu’à chaque concert, il y aura un projet local présenté. Le 4 avril, c’est Miët qui jouera avant Olivier Mellano et Régis Boulard. Nous sommes deux à porter l’association. Je crois aussi que les publics sont sectorisés, que les lieux sont très identifiés dans des genres particuliers. Nous avons comme 2nd objectif de monter une scène mobile pour proposer des concerts dans des endroits très divers. Mais ce sera pour plus tard, faut-il encore que le projet soit viable et possible, car ce serait un projet coûteux. Mais pour en revenir aux genres, je suis vraiment ouverte à toutes les musiques, un peu moins le jazz peut-être.

 

Pourquoi ce nom 73 notes ?
Le 73 avec sa police plutôt « digitale » et notes avec une typo classique mêle les genres. 73 est un niveau d’ampli de Justin Jones le guitariste du groupe anglais And also the trees dont je suis fan absolu. C’est tout çà à la fois.

 

Sur les lieux potentiels pour l’association, tu as déjà fait un repérage ?
Oui, j’en fréquente beaucoup. Pour ce concert, la Scène Michelet représentait la bonne jauge, et était disponible, pas très cher, on a décidé de le faire là-bas. On a identifié des bars comme La Ribine ou le Chat Noir, et pourquoi pas à l’avenir coproduire avec d’autres assos qu’on aime bien comme Nowned par exemple. J’aime l’idée de pouvoir collaborer, travailler avec d’autres gens qui s’y connaissent sans doute mieux que moi, je crois au collectif. Et puis, de par mon activité de bénévole au sein d’une asso qui donne des cours de français à des migrants, le Gasprom, j’ai décidé d’ouvrir à ces publics, et je vais donc donner des places gratuites pour le concert au Gasprom. On reste modeste dans ce que l’on veut faire, on cherche à aller vers les gens, proposer des choses dans des lieux pas trop intimidants, casser un peu les codes, tenter de nouvelles choses en matière de propositions artistiques.

 

Vous avez d’autres concerts prévus plus tard ?
Oui, les dates ne sont pas complètement calées, mais il y aura le Britannique qui vit au Japon Momus, et sans doute David Fenech. Ces concerts auront lieu au 2è semestre de l’année.

 

Concert de NO&RD (Olivier MelanNO & Régïs BoulaRD) + Miët
Mardi 4 avril, 20h, 9€ résa (contact73notes@gmail.com) / 11€ sur place
La Scène Michelet (Nantes)

 

NO&RD « one » (olivier mellaNO & régis boulaRD) from Olivier Mellano on Vimeo.

Rédactrice en chef de ce site internet, chargée d'info-ressources à Trempo. Passionnée évidemment par la musique, toutes les musiques, mais aussi par la mer et la voile, les chevaux, la cuisine et plein d'autres choses.

Soyez le premier à commenter