ART SONIC, UNE AFFAIRE DE BANDE

En 1991 sort, entre autres, l’album Nevermind de Nirvana. 1991 est aussi l’année de naissance de Art Sonic, alors qu’en Vendée, bien avant partout ailleurs (exception faite du Confort Moderne de Poitiers) le rock explose ! Le Fuzz’Yon sort de terre à la Roche sur Yon en 1986 (on en parle ces prochains jours) et le Rock Festival de Fontenay le Comte propose depuis 1988 un week-end musical aux amateurs de musiques à guitare. Montaigu abrite une poignée de jeunes que le sport n’intéresse guère, en mal de musique, et qui va créé Art Sonic ! Retour sur l’asso avec des anciens et des plus anciens…

Photo bandeau : Dead Pop Club au Noctambule – 30/09/2005 © DR

 

L’asso Art Sonic se créé en 1991, qui la créée et pour faire quoi ?
Olivier (président à la création de l’asso en 1991) : Une bande de copains sensibles à la musique rock et des ainés « punk » qui nous avait ouvert la voie et l’appétit de ces manifestations. On avait envie de participer à l’organisation de concerts. Nous allions déjà aux concerts dans les communes avoisinantes comme Les Essarts, Les Landes…
Florence (25 ans plus tard, toujours là) : Une bande de potes qui s’emmerde ensemble au Café de la Paix, sans voiture pour aller à la Roche ou à Nantes voir des concerts. A Montaigu, il y a quelques soirées organisées par des plus vieux que nous, mais ça ne correspond pas forcement à nos goûts musicaux, c’est un peu trop rock, ou punk, et ça se termine toujours en baston. Je revendique que la première réunion Art-Sonic s’est faite dans la cuisine de ma mère : ambiance rustique, table ronde, plus de 10 participants, coca et pas le droit de fumer !!!
James (présent dans les 1ères années) : Une bande de jeunes issus de différents horizons mais avec tous le même intérêt pour la musique. Avec Bebert (Stéphane Albert, 2è président d’Art Sonic après Olivier Ménard), nous organisions déjà des concerts avec le Foyer des jeunes avec des groupes locaux comme Buggzes, Scorchers… mais aussi avec des groupes du coin comme Les Little Rabbits, Lauren et les hommes faciles (groupe de Philippe Katerine), NoGoDADA… En juin 1989, on avait organisé un concert avec Asylum Party, Mary Goes Round et Narcisse Guns. Bon concert mais taule financière qui nous a un peu freinés dans l’organisation de concerts. D’où l’idée pour nous et avec d’autres jeunes du bled de monter une association autour de la musique permettant l’organisation d’événements avec déjà le souci de faire en sorte que les concerts ou autres manifestations soient le plus abordable possible. Ce qui perdure aujourd’hui au sein de la plupart des assos du collectif Icroacoa et du Zinor.

Montaigu en 1991, que pouvait-on y faire ?
O : Pas grand chose à faire à Montaigu à part le football !!!
F
On traîne au Café de la Paix, à faire des baby foot, ou chez les uns et les autres. Olive a raison, il vaut mieux être sportif, sinon tu t’emmerdes….
J : U
n seul bar comme le dit Flo où on se côtoyait. Pas trop de concerts, mais dans la région, il y avait pas mal de concert dans des petites salles ou au Fuzz, à l’Olympic… Il fallait bouger pour voir des groupes.

fe%cc%82te-de-la-musique-1992

A cette époque, le Fuzz’Yon qui lui fêtera ses 30 ans ce mois de novembre aussi, est ouvert depuis 5 ans. Vous allez au Fuzz voir des concerts ?
O : Je ne suis jamais allé au Fuzz Yon à cette époque, il y avait une prog plutôt jazz qui commençait à changer avec l’arrivée des Little Rabbits (Gaëtan, Stéphane et Olive) comme objecteurs de conscience.
F
Non, à l’époque, je ne connaissait même pas
JCarrément, il y avait des concerts sympas, et on était très bien accueillis par Christophe Gassiot, Eliane (la secrétaire). Ma première fois au Fuzz, c’était un mercredi après-midi car il y avait des concerts à 10 francs. On faisait du stop de Montaigu à La Roche sur Yon, et on pouvait après aller voir des concerts (je crois que ça c’était du temps du Zimut, le nom de la salle avant Fuzz’ Yon…). Et puis,  place du théâtre à La Roche sur Yon, il y avait un super disquaire, Spectronic. On y écoutait beaucoup de vinyles mais on en achetait que de temps en temps par manque de tunes. Le  patron nous laissait écouter ce qu’on voulait des après-midis entiers. Je crois aussi que 91 est l’année du premier Départ du Rock (tremplin que j’ai fait avec mon groupe de l’époque – Stuffy’s-) avec les Jesus et Moise, Flagada jones (peut-être 92). Avec les Stuff’ys, on y a joué 5 ou 6 fois.

Est-ce que le Fuzz’Yon est un peu un modèle dans son approche musicale ?
O : Non pas à cette époque là.
F : Non.
J
Non je ne dirai pas ça… J’y ai vu plein de bon groupe dans différents styles mais c’était pas forcement un modèle. Plus un partenaire qu’un modèle !

fly-concert-des-15-ans-dartso-noe%cc%88l-2006

Quel est d’ailleurs votre meilleur concert au Fuzz’Yon à cette époque ?
O : J’allais plutôt au concert à Nantes au Majestic puis à L’Olympic ou à L’Escall. Je me souviens d’avoir vu Kid Pharaon, Jad Wio un concert organisé par l’asso Ouf.
F
Par conséquent, aucun.
JJe crois que c’est un concert de Bubble Blue She Made qui était un groupe d’Angers qui jouait ce soir là avec Gamine. Super concert avec une bonne énergie… Mais y a eu pleins de bons moments et de bons concerts.

En 1991, c’est aussi la 3è édition du Festival Rock de Fontenay le Compte avec à l’affiche Dominic Sonic, Wheeze,Babes in Toyland,Barrence Whitlfield, Senseless Things, vous y étiez ?
O : J’y étais cette année là, voir Babes in Toyland dont j’avais acheté The Peel Sessions en vinyle en édition limité lors d’une saison à Londres en 89. C’était encore dans la salle des fêtes.
F
J’y étais aussi, un super festival. Souvenirs lointains d’un grande salle comble : ça donnait envie…
JCarrément… J’ai particulièrement apprécié ce jour-là Babes in Toyland, groupe de filles qui envoyait bien. Mais aussi Barrence Whitlfield qui malgré le fait que ça ne soit pas trop ce que je préfère musicalement avait fait un super set… Ce jour-là, le concert de Dominic Sonic m’avait un peu moins emballé un peu trop centré sur sa petite personne comparé à d’autres concerts que j’ai pu voir de lui.

lunanthropes-2000
Festival Les Lunanthropes organisé par Art Sonic – Montaigu 2000

En 1991, vous écoutez quoi ?
O : Pixies, Sonic Youth, Alice Donut, Fugazi, The Cure.
F
The Cure, Dominique Sonic, Little Rabbit, Bahaus, the Housemartins…
JHoulala, pleins de choses ! La liste est si longue. Des incontournables et groupes de chevet : The Cure, Siouxsie & the Banshees, The Stooges, MC5… et pleins d’autres trucs des années 70-80-90. Mais aussi des groupes comme Suicidal Tendencies, S.O.D., Pantera, Sonic Youth, PJ Harvey, Pixies, Beastie Boys et pleins d’autres trucs encore… Côté groupes français : La Mano Negra, Les Thugs, Noir Desir, Specimen et pleins d’autres trucs encore…

Quel disque de 1991 avez-vous encore dans ta discothèque ?
O : Je les ai tous..
F : A
ucun, c’était des K7 !
J : Tous et même bien plus encore car j’ai acheté des albums de groupe que j’écoutai sur K7 à l’époque…

Vous rêvez de quoi pour Art Sonic en 2016 ?
O : La possibilité financière de pérenniser certains postes essentiels au bon fonctionnement du collectif, tout en gardant ce côté alternatif que beaucoup de lieux du genre ont perdu….
J : De
 bonnes soirées  pour ses 25 ans d’âge. Et pour le Zinor , Icroacoa et ses 26 assos qui sont un peu le fruit de cette asso mère , j’espère toujours autant de concerts de qualité, abordable, conviviaux et ou l’éclectisme n’est pas un problème car ce qui nous réunit toujours c’est la musique…

14650310_1164333520351416_448145319626846173_n

 

Page ART SONIC

Rédactrice en chef de ce site internet, chargée d’info-ressources à Trempo. Passionnée évidemment par la musique, toutes les musiques, mais aussi par la mer et la voile, les chevaux, la cuisine et plein d’autres choses.

Soyez le premier à commenter