As we draw – Mirages

A Laval on s’y connaît en musiques énervées, ville-témoin de la naissance des Birds In Row, Calvaiire, The Brutal Deceiver, et As We Draw donc. Avec un dénominateur commun, Amaury Sauvé, producteur reconnu dans la région (voire au-delà) et batteur ici présent. Forts de deux précédents objets à placer dans l’éventuelle catégorie des grosses tueries post-hardcore, les lavallois trouvent le moyen de creuser encore plus profond dans les méandres de l’esprit sur ce Mirages. Et c’est avec un enthousiasme nourri aux satisfactions passées que l’on s’apprête à se faire retourner les tripes sur les dix minutes absolument épiques de « The Window », les textures sonores aliénantes de « Fata Morgane » ou l’assommoir rythmique de « Panic ». Les structures sont complexes mais demeurent au service de l’émotion, à l’image des parisiens de Comity ou de feu-Breach, c’est d’autant plus flagrant avec ce deuxième album. Sans compter cette voix décharnée, d’une puissance viscérale démentielle, qui pourrait bien vous extirper quelques larmes lorsque la mélodie persiste et saigne (« Fata Bromosa », « Shipwreck »), pour finir sa course dans les limbes désertées, paisibles. Trop de choses à souligner et trop peu de lignes pour affirmer qu’il s’agit là d’un disque tout à fait indispensable. Un joyau du genre.

As we draw sera en concert le 4 octobre au 6 par 4 avec Totorro. Plus d’infos ici

cover as we draw

Aller sur le facebook du groupe

Acheter et écouter l’album

30 ans, cinglé de musique avant tout, scribouilleur depuis septembre 2011 pour le webzine Metalorgie.com et depuis octobre 2012 pour le magazine (désormais numérique) TohuBohu, mes intentions écrites visent à partager/exposer mes découvertes, informer un brin sur la richesse musicale insoupçonnée qui s'agite dans nos sous-sols.

Soyez le premier à commenter