BANTAM LYONS – MELATONIN SPREE

« C’est du Muse ton truc », m’a un jour balancé un ami (pourtant mélomane), alors que je lui faisais écouter Bantam Lyons, certes à une heure avancée de la nuit. La faute à un chant au romantisme assumé, qui pourra rebuter les tenants d’un rock jouant la retenue et le minimalisme. Mais pour (tous) les autres, Bantam Lyons est l’une des plus grosses claques envoyée par la scène nantaise ces dernières années.
Il y a donc ce chant, en premier lieu. Une voix immédiatement identifiable, qui se balade entre profondeur cold wave et envolées lyriques, qui tutoie régulièrement les étoiles et filerait des frissons à un pingouin égaré au Kenya. Il y a les mélodies, ensuite : accrocheuses, complexes, à la fois mélancoliques et jouissives. Le bien nommé Something Familiar donne ainsi cette rare et curieuse impression, dès la 2ème écoute, d’avoir connu le morceau depuis toujours.
Ce qui frappe dans les 7 morceaux – pas un à jeter – de ce Melatonin Spree, c’est la manière dont le quatuor bresto-nantais a digéré ses influences shoegaze, pop et post-rock – en vrac Jesus & Mary Chain, Smiths et Mogwai – pour y imprimer sa propre patte. C’est la manière dont ces chansons dessinent des grands 8 émotionnels, à base de longues montées jusqu’à l’explosion libératoire (à moins d’un grave problème moteur, impossible de ne pas headbanger sur le refrain de Beds).
Si le précédent EP pâtissait d’une production maigrichonne, le problème a été résolu sur ce premier long format. Les arrangements, plus chiadés et variés qu’auparavant, sont parfaitement mis en valeur par un son qui n’hésite plus à laisser cracher les guitares, pour un résultat tour à tour doux et sauvage. Pour ne rien gâcher, le très bel artwork de la pochette est à lui tout seul un plaidoyer pour le vinyle. Bref, vous l’avez compris, Bantam Lyons joue maintenant dans la cour des grands. Et pas celle de Muse, hein…

Photo bandeau : Bantam Lyons © DR

 

Site BANTAM LYONS

bantam-lyons

S'intéresse à tout ce qui touche de près ou de loin à la musique en général. Pop, folk, rock en particulier.

Soyez le premier à commenter