Bienvenue au Vinyle Club

A l’occasion du Disquaire Day et d’une semaine sur le vinyle, rencontre avec trois kamikazes qui ont eu la bonne idée de créer un club DIAL de bon goût, sans arnaque et spécialisé en vinyle: le Vinyle Club.

 

Qui êtes-vous et d’où vient l’idée du Vinyle Club ?
Jean-Yves, Mathieu, Raphaël, nous sommes trois amis fous de musique et fans de vinyle. Entrepreneurs dans l’âme, nous nous sommes lancés dans l’aventure Vinyle Club pour être milliardaires. On a commencé à réaliser que les gens avaient envie d’autre chose que le son compressé de la musique numérique, et que nos amis tombent en pâmoison devant un disque vinyle quand ils passent à la maison ! Les aider à retrouver la frénésie de la collection, le plaisir sensuel de l’objet et la classe des artworks des pochettes, telle est la mission que nous nous sommes fixée.

Comment faites-vous la sélection des vinyles ?
Les deux vinyles du mois, c’est chaque fois une perle du 20e siècle + une pépite du 21e, dans (presque) tous les styles. Nous sélectionnons des albums incontournables (nous militons pour la survie du concept d’album !) auprès des labels avec qui nous nouons des partenariats. Le vinyle idéal c’est le disque ni trop pointu, ni trop écouté, qui peut plaire à tous les amoureux de musique mais à côté duquel ils étaient passés…  Mais dans la réalité, on s’insulte en premier, on se bat ensuite et celui qui reste debout décide pour les deux autres.

Avez-vous monté des partenariats avec des labels, disquaires ou d’autres maillons de la chaine du disque ? Si oui, comment êtes vous accueilli ?
Nous travaillons évidemment avec les labels qui sont les fournisseurs de notre matière première. Nous avons également des partenariats avec des disquaires chez qui les abonnés peuvent se faire livrer leur box gratuitement. C’est un point très important pour l’équipe du Vinyle Club, nous tenons vraiment à travailler main dans la main avec les disquaires et pas en concurrence. En envoyant nos abonnés chez eux, nous cherchons aussi à leur faire découvrir ces lieux d’échange et le plaisir de fouiller dans un bac.

Que pensez-vous du Disquaire Day ?
C’est le jour du vinyle donc forcément que du bien ! On le voit avec le programme cette année que ce soit à Paris ou dans toute la France l’événement a encore pris de l’ampleur, il y a un vrai relais médiatique et c’est une excellente chose pour le vinyle.  Les labels et les artistes ont encore vraiment joué le jeu cette année avec de très belles éditions limitées. La mauvaise nouvelle c’est qu’il va falloir se lever plus tôt pour y prétendre… Nous sommes d’ailleurs invités par l’équipe de Disquaire Day cette année. Nous aurons un stand au village des labels place de la République le 18/04 et nous lançons une offre spéciale pour l’occasion.

Avez-vous une idée de ce que sera la box du mois de mai ?
Encore en cours de réflexion et débat. Pour le savoir il va falloir s’abonner !

Aller sur le site du Vinyle Club

Chloé Nataf, chargée de développement des musiques enregistrées. Spécialisée dans la distribution, commercialisation et le numérique. Passionnée par les changements du numérique sur notre société. Adore les pêches à la ligne, les vinyles, les bondieuseries, le kitsch. A ces heures perdues, le jour elle brode, la nuit elle mixe.

Soyez le premier à commenter