BLANCHE – TRAVERSER LES SAISONS

Une somptueuse traversée. Offrons-nous l’usage d’un oxymore pour qualifier ce qui caractérise cet album de Blanche : il procède d’une simplicité sophistiquée.
En effet, si ici chacun semble répondre à l’injonction d’Higelin « fais ce que tu sais faire », ces savoir-faire mêlés en toute humilité donnent un résultat d’une grande sophistication. Simplicité du chant sans afféterie de Blanche qui ne s’autorise aucun effet facile pour une chanteuse dont on connait la maitrise et l’aisance. Simplicité aussi des thèmes des chansons, l’amour, le bonheur, le temps qui passe… et sophistication de l’écriture textuelle qui ne se laisse pas aller aux poncifs et aux images faciles. Peut-être est-ce l’influence de Claude Lemesle qui se fait sentir ici, puisque Blanche a fréquenté ses ateliers d’écriture à une époque maintenant lointaine.
Et puis, il y a le formidable travail d’écriture de l’arrangeur-réalisateur de cet album, Ben Bridgen, qui a écrit pour les cordes d’une façon subtile et inhabituelle dans la chanson. Il utilise ici toutes les ressources des violons, alto, violoncelle et contrebasse et les marie à des rythmiques complexes, nuancées et puissantes. On peut supposer qu’il a écouté Bartok, Ravel ou Dussapin pour atteindre ce niveau de sophistication qui porte ses arrangements plus haut et plus fort que ceux de Joseph Racaille pour Bashung ou Thomas Fersen. Et puis, il est natif du pays de la pop music, et ça s’entend. Il faut savourer ces orchestrations parfaitement ciselées. Blanche a fait ses début en interprétant le meilleur de la chanson et son écriture en est baignée. Si l’influence de Véronique Sanson est palpable ( celle-ci commence à faire école cf. Jeanne Cherhal), elle y mêle des accents d’autres figures de la chanson féminine, construisant ainsi une personnalité originale, riche et authentique. Aussi, dans un monde si inquiétant, merci Blanche pour cette quête obstinée du bonheur. S’il lui aura fallu attendre des années avant ce premier album, Blanche a fait de ce coup d’essai un coup de maîtresse.

 

Photo bandeau : Blanche – Kevin Smith

 

 

blanche

 

Site de BLANCHE

musicien, passeur et acteur associatif.

Soyez le premier à commenter