CELLODAN’-ARENA

Tout comme l’annonce sa magnifique pochette, Arena est un EP plaçant un artiste et son violoncelle au centre d’un rayonnement d’identités musicales. En filigrane, elle insinue également qu’il suffit parfois de peu pour faire naître un éclat de poésie simple et puissante : un seul homme, un même instrument, une multiplicité de jeux. Daniel Trutet, Cellodan’, réalise une démonstration d’autonomie au cœur de laquelle, en plus des parties instrumentales mélodiques, il se charge du travail de voix et de percussions. L’indépendance apportée par sa maîtrise du violoncelle n’est pas une autarcie réductrice l’éloignant de l’utilisation d’autres instruments et l’artiste se procure un renfort précieux en menant parallèlement l’autoharpe ainsi que le mélodica. Pour autant, sa polyvalence se concentre surtout sur sa pratique principale, un jeu de violoncelle où le fort caresse le tendre, le tendre brusque le fort, les deux se profilant sur ce même assemblage de cordes et de bois pour en sonder toutes les potentialités. L’archer identifiable d’Impromigration entame des élans majestueux avant que l’artiste, en deuxième partie, ne fasse vrombir ses cordes et ne rapproche son instrument des tonalités graves d’une guitare électrique. Ses doigts se délient sur Indian boléro, frappant des rythmiques légères mais emportées et voila le violoncelle aventureux projeté  dans l’univers de la folk. La tessiture est ample, des basses profondes jusqu’aux battements claires et sensibles des ballades comme Lullaby for peace et Valse à cintre temps. Symétriquement, les gammes suivent le même chemin d’ouverture, notamment sur Elvalero et Arena au sein desquelles Cellodan’ lient le violoncelle à un héritage hispanisant et mauresque. Daniel Trutet est donc à la tête d’un beau projet de recherche musicale visant la  profusion et la diversité mélodique non pas à travers une orchestration surdimensionnée mais, au contraire, à partir d’une seule source instrumentale en variation constante. Cette focalisation laisse à l’auditeur le temps de  nouer une relation particulière avec le violoncelle qui devient le personnage central d’une histoire dont on  accompagne les évolutions, les humeurs et l’intensité.

 

Concerts à venir :
16/12 – Péniche Massena, rue du Port Garnier (Nantes), 20h – Résas : 06 83 85 21 89
 17/12 – Château de la Malnoë (Cheix-En-Retz), 20h – Résas : tortuegeniale_fr@yahoo.fr
10/03/2017 – 
Maison Des Arts (St Herblain), 20h

 

Site CELLODAN’

Fan de zic, de ciné et de tout ce qui peut se découvrir et s'apprendre, il aime blablater, partager et s'éclater. Rêve d'inventer des gâteaux qui font maigrir ou, à défaut, un sport qui ne fatigue pas. Est très fier d'avoir réussi à avaler, presque sans grimacer, un flamby recouvert de mayonnaise...mais ne conseille cette expérience gustativo-risquée à personne.

Soyez le premier à commenter