Chausse-Trappe

L’une des plus belles sorties discographiques de l’année est également l’une des plus tristes. CHAUSSE-TRAPPE sort un album posthume. CHAUSSE-TRAPPE est mort, Vive CHAUSSE-TRAPPE ! Pour comprendre un peu mieux cet album, une définition wikipédia s’impose:

 

Une chausse-trape ou chausse-trappe (ou pied de corbeau) est un piège métallique constitué de pointes disposées de telle sorte que l’une d’elles, posée sur une base stable, est orientée vers le haut (…). Les pointes peuvent être enduites de poison. Utilisé à l’origine contre les pieds d’hommes (chaussés ou non) ou d’animaux, ce piège est également employé pour crever les pneus de voitures. Cette arme servait à empêcher un adversaire de poursuivre celui qui l’avait lancée.

A l’écoute de cet album, on se dit que non seulement ils sont très forts, mais qu’en plus ils avaient particulièrement bien choisi leur nom de groupe tant la musique qui s’y dégage vire à la torture, comme une écharde dans le pied qui s’enfoncerait petit à petit. Cet album est un album sans titre et pourtant, un seul titre « Grandgousier » y est joué trois fois de manière différente. Cette répétition happe l’auditeur et l’entraîne dans une trans hypnotique qui pourrait le faire basculer dans la folie. Car CHAUSSE-TRAPPE, c’est un savant mélange de rock dans ce qu’il a de plus brut, de recherches sonores et de délicatesse d’une musique de chambre. Comment ne pas devenir fou à l’écoute de cet album?

 pochette_chausse_trappe

Voir le site de Chausse-Trappe

Chloé Nataf, chargée de développement des musiques enregistrées. Spécialisée dans la distribution, commercialisation et le numérique. Passionnée par les changements du numérique sur notre société. Adore les pêches à la ligne, les vinyles, les bondieuseries, le kitsch. A ces heures perdues, le jour elle brode, la nuit elle mixe.

Soyez le premier à commenter