COLLECTOR’S EDITION : LA MUSIQUE FAITE OBJET

L’ouvrage « Collector’s Edition – Innovative Packaging and Graphics » imaginé par le designer Stuart Tolley et publié par Thames & Hudson montre ce que le design d’objets musicaux fait de mieux. Car oui, le print et l’édition de vinyle de luxe font un retour en force.

Sur 288 pages, 170 exemples et 481 illustrations (en tout cas c’est l’argument de vente en quatrième de couverture), ce gros livre s’adresse aux adeptes d’un graphisme physique, celui des objets soignés, créatifs et beaux. Il y est question de livres, magazines mais aussi beaucoup de vinyles (et quelques CD faut pas déconner). Rythmé par des interviews (comme le designer Stanley Donwood, l’artisan des artworks de Radiohead ou Wayne Coyne, leader des Flaming Lips qui avaient osé insérer en 2011 une clé USB comportant leurs morceaux dans un faux crâne bien trash en gomme), ce livre est dense. Ce qui surprend c’est la richesse des formes, des supports, des matériaux et des techniques utilisées (aluminium, marqueur permanent, epoxy + sucre, vinyle glaçon à faire soit-même) pour imaginer ces packagings d’un nouveau genre. Car oui, aimer la musique c’est aussi aimer le support physique qui l’habille. Quelques groupes/artistes dont il est question : The Horrors, DJ Shadow, The Breeders, Muse, Atoms for Peace, Cat Power, Flying Lotus, Woodkid, Nick Cave & The Bad Seeds, Peter Gabriel…

TB_design_collectorsedition_1

 

TB_design_collectorsedition_2

 

TB_design_collectorsedition_3

 

TB_design_collectorsedition_4

 

TB_design_collectorsedition_5

49€.
Cette chronique a été rendue possible grâce la librairie L’Index Coiffard (Nantes). Que son espiègle libraire en soit ici remercié.
TOLLEY Stuart. Collector’s Edition – Innovative Packaging and Graphics. Londres : Thames & Hudson, 2014. 288 p.

Aller sur le site de THAMES & HUDSON

Aux confins des générations X et Y, j'ai orienté ma formation très tôt vers le journalisme. Pour exercer aujourd'hui le métier de chargé de communication dans le spectacle vivant & les musiques actuelles. En veille permanente, je travaille évidemment avec les outils numériques mais aussi, toujours, avec le bon vieux papier. Avec un intérêt grandissant pour le design et les nouvelles formes de communication sociale & intuitive.

Soyez le premier à commenter