DELTAS – LIGERIAN BLUES

Du fleuve Niger à la Loire, une histoire d’eaux qui se rejoignent forcément quelque part, un jour….dans l’océan tranquille de la musique, sûrement. Voilà trois musiciens qui le concrétisent à souhait dans l’entremise de Deltas, formation composée d’un trio aux CV impressionnants. Andra Kouyaté, joueur de n’goni et n’goni basse évolue chez Tiken Jah Fakoly. Vincent Erdeven, multi-instrumentiste(à la guitare dans cet album) est un joueur attitré de Zenzile. Quant à Richard Bourreau (violon, kora), c’est une des chevilles ouvrières de Lo’Jo. Ces trois complices, aux expériences et projets multiples, se mettent au service d’une musique résolument africaine dans ses traditions, ses sonorités et ses couleurs avec une grande pureté et beaucoup d’humilité. Le résultat nous offre un premier opus emprunt d’une belle humanité, chargé d’émotions et de sensibilité à vous faire chavirer jusqu’aux larmes. Le son pur et cristallin de la kora, le timbre mélancolique du violon dans sa langueur, les résonances profondément blues ou folk de la guitare, fabriquent un univers musical envoûtant par sa limpidité et sa délicatesse, transcendé par la chaleur de la voix d’Andra Kouyaté, accompagné sur quelques titres par Djéné Kouyaté aux choeurs, grain de voix si authentique des chanteuses africaines et qui enveloppe les mélodies d’Andra. Singularité dans cette formation, le n’goni basse inventé et joué par Andra Kouyaté donne à la rythmique une toute autre vibration, à mi-chemin entre la contrebasse et une percussion à peau. La réunion de ces trois musiciens aux parcours si riches, aux expériences multiples dans leurs destins croisés, a engendré un magnifique album à la note blues, pour suivre au même rythme les rives de ces deux fleuves Niger et Liger.

Photo bandeau : Deltas © Ulrike Monso

 

Facebook DELTAS

 

couv

Mélomane par nature (comme tout le monde), passionné par toutes les musiques (ou presque) avec une prédilection pour le blues et la chanson lourde de mots. Convaincu que la culture (populaire) sauvera le monde.

Soyez le premier à commenter