DES LIONS POUR DES LIONS

Ces quatre lions ne sont pas nés de la dernière pluie, loin s’en faut. Elisabeth Hérault, outre ses propres projets sous son nom, a collaboré avec Jo Bithume, Lo Jo sur 310 lunes, la Cie Nomorpa et bien d’autres…, joue dans La Tribu des Femmes ou encore Titi Zaro. Momo est batteur et claviériste de Tamikrest, a joué avec Jo Bithume, Dhols of Jaipur ou encore Bell Oeil. Freddy oeuvrait au sein de Monofocus. Quant à Bouchon, benh c’était Bouchon après avoir été bassiste au sein de Dirty Hands. Leur point commun pourrait bien être une certaine vision de la musique comme avant tout un plaisir, une énergie, une folie à communiquer, une approche musicale un peu africaine voyez-vous. Sur ce tout premier disque aux trois titres aussi zinzins qu’entêtants, le quartet angevin donne le ton. À la croisée du blues, du jazz plutôt free, du punk, de l’afro, du rock, quelque part entre l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp, De Kift et The Ex, l’univers de Des Lions se veut animé, heureux, sacrément puissant et sincère. Une grosse caisse, une guitare doro, des trombones, un saxophone et des hurlements provoquent une forme de transe, de furie musicale, plutôt tribale, encore plus palpable en live dans sa forme un peu fanfare. Cet entrain dans les répliques et les improvisations fiévreuses met au grand jour un certain niveau de jeu qui, conjugué avec l’énergie, prend tout son essor. Lâchez les fauves ! Heu non, c’est trop tard, ils sont déjà lâchés !

Site DES LIONS POUR DES LIONS


deslions-pour-deslions-2016

Rédactrice en chef de ce site internet, chargée d'info-ressources à Trempo. Passionnée évidemment par la musique, toutes les musiques, mais aussi par la mer et la voile, les chevaux, la cuisine et plein d'autres choses.

Soyez le premier à commenter