DOMINIQUE A VU PAR THOMAS BARTEL

Le 3 décembre dernier, était projeté à Trempolino le documentaire inédit « Dominique A, La mémoire vive » réalisé par Thomas Bartel.

Thomas Bartel est réalisateur, photographe et critique musical au mensuel Magic. Il réalise un premier documentaire, Les Episodes, en 2004, portrait d’une femme peintre qui ne distingue plus ses fantasmes de la réalité. En 2012, il co-réalise avec Benoît Mouchart Brigitte Fontaine, Reflets et crudités qui scelle sa rencontre avec La Huit, société de production qui lui a permis de mener à bien Dominique A, la mémoire vive. Il travaille aujourd’hui à la finalisation de Peines perdues, essai documentaire où il est question de famille et de fantômes…

Avec Stéphane Gagnon de l’association Close West (partenaire de la projection), nous avons souhaité poser quelques questions à Thomas sur son documentaire (mais pas seulement). Le principe de cette interview : un mot /une réponse. Voici ces réponses :

 

La playlist du moment de Thomas en vidéos :

OUGHT – Sun coming down

 

DESTROYER – Poison season

THE APARTMENTS – No song no spell no madrigal

Coordinatrice du centre info-ressources musiques actuelles à Trempolino, programmtion des conférences, des diffusions de films ou documentaires musicaux, coordination des cartes blanches, membre du réseau tohubohu.

Soyez le premier à commenter