ISOFOLDER – S/t

Rock pop électro dont l’identité chevauche la ligne tendue entre les années 90 et l’époque actuelle… Atmosphère sonore où s’entrecroisent des lignes de basses vocodées, l’étrange et caractéristique son du synthétiseur, la voix à la langueur anglaise d’Isabelle Acker, la guitare électrique grinçante et le beat hypnotique de la boite à rythme.
La chanteuse est à l’origine de l’aventure Isofolder, elle a créé le répertoire du groupe par Musique Assistée par Ordinateur (M.A.O.) et s’est entourée de ses deux acolytes actuels que sont Julien Fontaine et Adrien Granger dès 2014.
Les six titres qu’ils présentent dans leur premier EP sonnent telle une longue déambulation urbaine, marquée par des rencontres avec des visages inconnus, des moments mélancoliques (Fortune Teller) liés à l’époque et à l’humidité des ruelles sublimées par les éclairages citadins. Certains morceaux exposent un coté dark accentué par la ligne mélodique (James) pour arriver à une note plus énergique et positive (Embrace).
Comportant les deux morceaux-phares du groupe, I=OTHER et New City Lights, deux purs titres de pop indie où le synthétiseur apporte sa touche spécifique, ce disque sera fêté ce 24 novembre, jour de sortie, avec une release party à Trempolino. Isofolder s’y produira en direct.

Photo bandeau : Isofolder – DR

 

 

Facebook ISOFOLDER



Rédactrice, amatrice de musiques électroniques et d'arts interactifs, je me passionne pour les pratiques culturelles émergentes de la société contemporaine.

Soyez le premier à commenter