L’ATELIER BINGO POUR THE PATRIOTIC SUNDAY

Bien sûr je croise Eric Pasquerau via ses projets musicaux (Patriotic Sunday, Papier Tigre) depuis pas mal de temps. Je connaissais moins le travail d’Adèle et Maxime de l’Atelier Bingo (sise en Vendée à Saint-Laurent-sur-Sèvre). Je l’ai découvert en juin dernier avec une magnifique édition limitée de carnets réalisés pour Calepino. J’ai finalement associé l’un et l’autre en découvrant l’identité visuelle pour l’album « All i can’t forget » de Patriotic Sunday imaginée par ces derniers. En voici quelques éléments de compréhension.

Eric Pasquereau / The Patriotic Sunday

Comment as-tu imaginé l’identité visuelle de ce nouveau disque (à quelle étape ? as-tu visualisé mentalement des trucs ?)
Il arrive souvent, lorsqu’on bidouille et grattouille, que l’on pense à l’objet. J’ai vu des tableaux de Herbin près de Collioure, leurs procédés géométriques et leur langage m’ont marqué. Je voulais retrouver cette esprit. J’ai plusieurs très bon amis qui travaillent avec la matière visuelle : Mathieu Lautredoux (Les Concasseurs) et Gérald Fleury (Mizotte et Cabecou – NDLR : qui a réalisé en 2012 l’excellent clip d’ « I’m someonoe who dies » de Papier Tigre –, Pan!), ce sont eux qui m’ont parlé de l’Atelier Bingo. Leurs travaux m’ont tout de suite plu, je me suis également rendu compte que je connaissais Maxime  via son frère et des concerts de Papier Tigre, ce qui facilitait encore plus les choses.

Comment penses-tu décliner cette identité à l’avenir (promo, clip, merch…) ?
Avec Murailles Music (le label), Maxime a travaillé sur 2 pochettes de singles extraits de l’album « All I Can’t Forget » avec « Garbage Truck » et « Full Moon », ainsi que des visuels pour le web. Pour ce qui est du clip, il est réalisé par Mizotte et Cabecou donc ce n’est pas vraiment en lien direct avec la pochette et enfin pour le merch, j’imagine que tu parles des t-shirts et autres goodies dans le genre, je ne compte pas en faire donc la question ne s’est pas posée.

Tes dates à venir ?
25/09 Segré (49) – Les Boissons Rouges ; 26/09 Rennes – Le Jardin Moderne ; 2/10 Limoges – La Fourmi ;  10/10 Rezé Espace Culturel E.Leclerc Atout Sud (showcase gratuit, 17h) ; 13/10 Nantes – Stereolux ‘release party’ ; 14/10 Bordeaux L’Iboat ; 5/11 Montpellier  Le Rockstore w/ Motorama ; 6/11 Beauregard  Le Presbyt’hair ; 7/11 Lyon – Grnd Zero w/ Chocolat (tbc) ; 04/11 Tarbes Le Celtic Pub ; 25/11 Paris – Espace B ; 28/11 Cherbourg – Le Ballon Rouge ; 2/12 Nancy – L’Autre Canal w/ Moriarty.

Le site de Patriotic Sunday

 

Atelier Bingo / Maxime Prou & Adèle Favreau 

Pouvez-vous présenter votre studio, vos champs d’action et votre «style» ?
Adèle : Nous sommes deux graphistes de formation travaillant essentiellement le découpage et la couleur. Nous expérimentons beaucoup avec la sérigraphie, puis nous répondons aussi à des commandes d’illustration dans divers milieux (skateboard, textile, musique…), et sur le temps qui nous reste, nous participons à des expositions (personnelles ou collectives).

Comment avez-vous rencontré Eric ?
Maxime : J’ai rencontré Eric en Allemagne lors d’une tournée avec Papier Tigre, ça remonte à 2007. Quant à Julien de Murailles Music, ça remonte à bien plus longtemps, c’est un pote d’enfance de mon grand frère, donc il passait souvent à la maison. Mais à cette époque, j’étais plus occupé à jouer aux Playmobil que faire du « business » avec lui.

Comment avez-vous travaillé pour lui faire des propositions d’artwork ?
Maxime :  Eric m’a montré un livre avec des tableaux d’Auguste Herbin, cela m’a beaucoup guidé pour savoir l’approche et pourquoi il avait envie de travailler avec nous. Nous lui avons proposé ensuite plusieurs images assez différentes puis nous nous sommes fixés sur un collage avec une multitude de couches. Cette superposition allait bien dans le sens de sa musique !  

Est-ce facile, difficile de donner à voir de la musique ?
Maxime : En ce qui concerne « All I can’t forget », ce fut bien au coeur de la discussion avec Eric… Il m’a partagé l’évolution de l’album, l’enregistrement, l’ambiance qu’il souhaitait mettre en avant… Je préfère cette méthode, c’est bien plus simple à retranscrire graphiquement.

Vos actus, les trucs à venir ?
Adèle & Maxime : Nous préparons actuellement une exposition sur Paris qui se déroulera en octobre à la galerie de l’Œil du XXème avec la sortie d’un livre sérigraphié, édité chez FP&CF. Puis, nous enchainons sur une autre exposition à l’Espace LVL à Nantes courant décembre.

Le site de l’Atelier Bingo

 

TB_design_patrioticsunday_7Travaux préparatoires #1.

 

TB_design_patrioticsunday_4Travaux préparatoires #2.

 

TB_design_patrioticsunday_1Artwork de l’album « All i can’t forget ».

 

TB_design_patrioticsunday_2Artwork du single « Full Moon ».

 

TB_design_patrioticsunday_3Artwork du single « Garbage Truck ».

 

TB_design_patrioticsunday_5Illustration par Gwendoline Blosse.

 

TB_design_patrioticsunday_6Artwork web.

Aux confins des générations X et Y, j'ai orienté ma formation très tôt vers le journalisme. Pour exercer aujourd'hui le métier de chargé de communication dans le spectacle vivant & les musiques actuelles. En veille permanente, je travaille évidemment avec les outils numériques mais aussi, toujours, avec le bon vieux papier. Avec un intérêt grandissant pour le design et les nouvelles formes de communication sociale & intuitive.

Soyez le premier à commenter