LE FEU : DIABLEMENT INVENTIF

Adeptes des constructions pop inventives, nourries aux guitares malignes, le tout réalisé à la sauce DIY, ce disque de Le Feu est pour vous. Il se passe toujours quelque chose dans le beau Playgrounds & Battlefields. Une créativité pop qui éclate au grand jour et fait le ravissement de nos oreilles curieuses. Des pièces colorées et chatoyantes (Mexico, We All Run) côtoient d’autres titres plus alambiqués mais toujours diablement inventifs et modernes (In The Desert, Is This Love), lesquels eux-mêmes fraient avec des titres plus complexes qui n’ont rien à envier aux heures les plus pop du label canadien Constellation (No Fire, How We Learned To Dream By Ourselves). En guise de point final, In The End vient clôturer ce disque splendide, comme l’étoile filante qu’on verrait passer au-dessus d’un couple d’amoureux, sur le point de rentrer chacun de leur côté.

Un disque parfait ? Non, probablement pas. Mais avec des gens comme Jonathan Seilman (This Melodramatic Sauna), Vincent Dupas (My Name Is Nobody), Pierre Marolleau (Fordamage) ou encore Antoine Bellanger (Gratuit), réunis pour donner naissance à ce Playgrounds & Battlefields signé par le passionnant label nazairien My Little Cab Records (en coproduction avec Havalina Records), on est en droit de penser qu’on s’y approche de très près. Longue vie à la scène nantaise !

Retrouvez l’interview du groupe ici

Crédit-photo : Benjamin Reverdy

 

pochette_vinyle_12p_tranches_3mm_GDOB-30H3-007

Aller sur le site de LE FEU

Community manager passionné du web, j'écoute la musique comme je respire...

Soyez le premier à commenter