LO’ JO – [FONETIQ FLOWERS]

Lo’Jo n’a pas encore posé ses valises. Eternel voyageur, il nous revient les bras chargés de fleurs et de cette encre déversée sur des mots en désordre, habillés de musiques des mille contrées traversées. Ces mots à la phonétique de parfums, de ruelles malfamées et de vents exotiques éclatent en bouquets éphémères sous la tutelle de Denis Péan, poète toujours aussi impressionniste et mystérieux. Plus que jamais, il se pose la question : « Comment va le monde ? » ramenant dans ses bagages d’une longue tournée autour de la planète, plus d’inquiétudes et d’incertitudes que de vérités toutes faites. On retrouve dans ce projet [FONETIC FLOWERS] la veine, la continuité de Cinema el Mundo qui nous avait marqué par la richesse de ses influences. Mais ce CD marque une étape dans l’utilisation de l’électro-acoustique, sans pour cela abandonner les instrumentations traditionnelles. Ce qui donne une œuvre très foisonnante, plus riche d’effets, lui conférant parfois une tournure un peu baroque comme dans stranjer than stranjer où la trompette d’Erik Truffaz (tiens un invité de marque!) se fait spatiale. Le premier morceau éponyme de ce disque nous immerge instantanément dans l’univers de Lo’Jo où l’on retrouve avec bonheur Nadia et Yamina Nid El Nourid, jalonnant l’ouvrage de leurs voix si élégantes, et Richard Bourreau fidèle violoniste et grand arrangeur atmosphérique. Oeuvre faite aussi de surprises avec la présence dans noisy flower de Max Usata, chanteur du groupe suisse Puts Marie qui nous offre un rap très chaloupé. Pour boucler cet opus, Lo’Jo nous sert une belle expérimentation instrumentale aérienne, flottante, comme une respiration pour intérioriser cette création et son flot de mots déversés. Envoûtant Lo’Jo pour toujours, enchanteur de l’écriture et colporteur cosmopolite des musiques.

 

Photo bandeau : Lo Jo – Fabien Tijou

 

En concert :
10/10 : La Soufflerie – Rezé
27/10 : Le Fuzz’Yon (La Roche-sur-Yon)
16/12 : Le Chabada (Angers)

 

Site LO’JO

 

 

 

Mélomane par nature (comme tout le monde), passionné par toutes les musiques (ou presque) avec une prédilection pour le blues et la chanson lourde de mots. Convaincu que la culture (populaire) sauvera le monde.

Soyez le premier à commenter