MOUSTACHE MUSEUM – OVERSEAS

L’automne, c’est moche. Il fait tout froid, tout gris, tout triste, tout s’éteint. Heureusement, voilà le disque idéal pour remédier à notre mal saisonnier. Ce disque, c’est le nouvel EP folk-rock de Moustache Museum. Cécile, Fred, Aurélien, Nicolas, Sandrine et Pierre nous accueillent ainsi à bras ouverts dans leur chalet douillet, qu’on imagine perdu au milieu d’une forêt canadienne (au hasard). ‘Dressing Gown’ est une introduction au visage bienveillant qui se lève d’un coup, quelques instants plus tard, pour nous inviter à entrer dans la danse. Cet esprit frétillant et enjoué se prolonge avec ‘The Path I Should Follow’ et son rythme enlevé. Le sextet réussit à nous conter de belles histoires autour du feu, grâce à la voix chaleureuse d’Aurélien et les harmonies fraîches qui mêlent timbres féminins et masculins. Ce qui est bien, c’est qu’on ne se sent jamais seul avec ces Nantais. L’orchestration proposée nous enveloppe et nous transporte illico dans leurs aventures aux allures de western. Ici, on se retrouve au coeur d’une cavalcade de guitares qui s’emballent, tandis que le violon et la flûte les survolent d’une légère mélancolie. Là, les choeurs romantiques se frottent à des sons bruts et des tambourinements quasi martiaux. Alors oui, il y a du banjo et on aurait vachement envie de se prendre pour un lonesome cowboy en écoutant cette musique. Mais les Moustache Museum forment de fantastiques compagnons de vagabondage pour errer en territoires imaginaires, dans un far west nantais ou au-delà des mers. On peut compter sur eux pour nous réconforter à l’aide de chansons sensibles et empathiques, avec un effet remontant très précieux.

Overseas, Ouich’eaters / Microcultures 2015

photo bandeau – Moustache Museum © Amélie Grosselin

 

En concert:

– 23/10 – Trempolino (Nantes), release party
– 27/11 – Médiathèque (Saint-Jean-de-Monts)
– 3/12 – Le Ferrailleur (Nantes)
– 4/12 – L’Audomarois (Blain)

12118946_1030458123640377_5732300052029790701_n

Facebook de Moustache Museum

 

Gribouille aussi un peu pour Bigre. Rigole souvent au micro de Boum Bomo sur Radio Prun'. Possède un enthousiasme musical qui va de la pop au hip hop, des légendaires ABBA aux moins connus beatmakers, en passant par la variété française des années 60/70/80. Cultive rencontres, découvertes et danses singulières.

Soyez le premier à commenter