OMNIPRESENCE NUMERIQUE : Cybermonde

Pour bien utiliser et anticiper l’Internet, il faut pouvoir le comprendre !

“Du réveil au coucher, nous utilisons, de façon consciente ou non, souhaitée ou non, des dispositifs numériques qui nous permettent d’échanger avec nos amis, de réaliser des tâches professionnelles, de nous repérer dans l’espace, de gagner des points de fidélité, de nous informer, de prendre des photos, de mesurer nos performances sportives, ….
Si le numérique ne se résume pas à l’ordinateur, quelles formes prend t-il dans notre quotidien ? Quelle place prennent ces machines dans nos vies ? Quel rapport entretenons-nous avec elles ? Enfin, qu’est-ce que cela implique de vivre dans une société ultra-technologique ?”

Telle était l’introduction de la table ronde-conférence organisée par Ping en partenariat avec le Lieu Unique le 14 janvier dernier en présence de Philippe Aigrain, informaticien et chercheur, et d’Eric Sadin, écrivain et philosophe.

J’y étais, je vous en parle! Pour commencer, vous trouverez un résumé de l’intervention du premier interlocuteur, Philippe Aigrain.

 


Même si cette vidéo est tout d’abord un document dénonçant l’obsolescence programmée et raillant les « apple addicts », elle va plus loin nous explique Philipe Aigrain. Tout d’abord, elle est entièrement réalisée par des dispositifs numériques. Ensuite, elle démontre également à quel point nous sommes dépendants très rapidement des objets numériques et des applications qu’ils nous offrent. Ce qui était à l’origine un jouet, nous fait devenir une marionnette.

Nous sommes en 2014, réfléchissez à l’évolution de vos intérieurs d’un point de vu équipements numériques depuis les années 2000 … vous visualisez ?

Dans les années 2000, on utilisait les moteurs de recherche pour avoir accès à des contenus. A présent, nous sommes surtout producteurs de contenus de façon consciente (réseaux sociaux, blogs, wikipédia…) et inconsciente (navigation, GPS, cookies…).
Les deux questions à se poser sont alors : est-ce l’évolution logique de l’Internet ? ou bien est-ce une évolution voulue par les industriels du numérique ?
Malgré des interrogations inquiétantes, Phlippe Aigrain reste optimiste quant à l’avenir de l’Internet. Il pense que les citoyens ne sont pas dupes. Preuve en est de leur attachement à l’ordinateur individuel alors que l’on prédit depuis des plusieurs années sa fin pour du tout mobile. Preuve en est également d’une baisse significative des utilisateurs de facebook aux Etats-Unis et aux Royaume-Unis: les consommateurs commencent à comprendre l’intérêt d’une protection de leurs données personnelles.

Ce n’est qu’un début mais la prise de conscience est tout de même là… reste à savoir si elle sera prise en compte non seulement par les sites et applications de l’internet mais également par les constructeurs des dispositifs numériques…

Pour en savoir plus sur l’omniprésence numérique, n’hésitez surtout pas à passer sur les conférences Ping au Lieu Unique. La prochaine a lieu le 28 janvier et porte sur l’homme-machine… tout un programme !

Chloé Nataf, chargée de développement des musiques enregistrées. Spécialisée dans la distribution, commercialisation et le numérique. Passionnée par les changements du numérique sur notre société. Adore les pêches à la ligne, les vinyles, les bondieuseries, le kitsch. A ces heures perdues, le jour elle brode, la nuit elle mixe.

Soyez le premier à commenter