Philippe Ménard – No capital crime

Sur le fil, Philippe et jusqu’au dernier morceau. Oui, adapter douze titres de Rory Gallagher en version acoustique sans prendre le risque de les mettre à plat, ça tient du pari fou, mais quand on est fou de Rory….. Et nous aussi on est sur le fil…..de l’émotion, la vibration de ces notes sortant d’une caisse de bois, ça affûte la sensibilité, ça titille l’émoi. Philippe Ménard nous embarque en virtuosité troublante de la simplicité du blues, rouvre le livre d’histoire de Rory Gallagher, mort voilà exactement vingt ans, exhume une douzaine de titres assez divers dans les genres (blues, rock, folk) de notre regretté maître du blues irlandais, en extrait la substantifique moelle (et c’est là que tout se joue : Philippe Ménard a dû un jour sucer du sang de Rory Gallagher) et par magie nous en fait de nouvelles perles – il suffit d’écouter « Shadow play » qui illustre bien la transfiguration de morceau dont est capable Philippe Ménard : transformer un rock endiablé en une ballade aux accents blues d’une délicatesse harmonique à faire pleurer, ou « Wave myself goodbye » digne héritage d’un jeu à la Big Bill Bronzy. Quelques rifs de guitare électrique viennent parfois, en arrière plan, enrichir les titres qu’il s’est approprié en totale liberté, mais avec toute la fidélité qu’il voue à son mentor. Ce CD offre un excellent contrepoint au talent de notre One man band, s’exprimant plus sur scène avec une guitare électrique et prouvant du même coup, s’il en était besoin, sa grande maîtrise du blues. On se souvient de sa prestigieuse prestation aux Rendez-vous de l’Erdre, l ‘an dernier, avec Gerry Mc Avoy, fidèle bassiste de Rory Gallagher, renouvelant son admiration pour le généreux irlandais. Ils doivent d’ailleurs faire une tournée cet été avec Ted Mc Kenna (ex batteur de Rory Gallagher) pour un French Tour (concerts et conférences) et célébrer les vingt ans de sa disparition

Et puis joli cadeau dans un paquet de bonus :  » A million miles away «  en public et à l’électrique, standard inusable et toujours renouvelé, témoin de sa Gallaghermania.

cover Pménard

Aller sur le site de Philippe Ménard

Mélomane par nature (comme tout le monde), passionné par toutes les musiques (ou presque) avec une prédilection pour le blues et la chanson lourde de mots. Convaincu que la culture (populaire) sauvera le monde.

Soyez le premier à commenter