PYJAMARAMA : LET’S DANCE

Papaye, Vagina Town, Seal of Quality, Agamemnonz ont ceci de commun que l’un des leurs appartient par ailleurs à Pyjamarama. Réunion donc de musiciens et d’amis pour un projet qui vient de sortir un tout premier disque plutôt cool, à quelques coudées de Deerhoof dans l’énergie ou The Chap dans la petite folie mélodique. Rencontre au beau milieu d’une tournée qui déboussole tant elle flirte avec les quatre points cardinaux.

Photo bandeau : Pyjamarama © DR

 

Pyjamarama est né comment, quelle envie, quelle idée de la musique commune ?
On se connait tous depuis un moment en se croisant sur la route des concerts. C’est donc une rencontre humaine au départ et du coup l’envie de jouer ensemble. On s’est juste dit qu’on voulait que ce soit dansant et en essayant de faire des choses vraiment différentes que ce que l’on fait chacun dans nos autres groupes.

Vos parcours / univers son assez différents, est-ce que finalement, on peut gérer des frustrations en montant des groupes différents avec des gens différents ?
Faire un groupe différent, c’est faire de la musique différente. C’est pas les mêmes ingrédients donc pas la même recette, c’est tout. En tout les cas on n’imagine pas créer un groupe pour gérer des frustrations personnels.

Vous sortez un tout premier album après peu de temps d’existence, pourquoi ? C’est un réel objectif pour le groupe ?
On fait de la musique, donc on a envie de prendre une photo à un moment de notre musique. 

C’est quoi le rock du passé et le rock du futur ?
Entre Mötley Crüe et Kanye West.

 

14022321_1022872151142084_7974247468860413864_nPyjamarama © DR


La rencontre avec le label A tant rêver du roi s’est faite comment ?
En fait, le disque est sorti sous tois labels différents: A tant Rêver du Roi de Pau, Eminence Grise de Nantes, et Force de Vente de Rouen. A tant Rêver du Roi organise aussi des concerts, on s’est rencontrés comme ça, en allant jouer là bas.

On aurait pu imaginer que vous soyez dans le catalogue Kythibong, pourquoi vous n’y êtes pas ?
Kythibong a sorti beaucoup de disques cette année, et ils ne peuvent pas tout prendre. Ca nous a permis de travailler avec d’autres gens, et c’est aussi bien.

C’est quoi un « all star band » ?
Dave Lombardo à la Batterie, Marcus Miller à la basse, Mozart au synthé, Mariah Carey au chant, Eric Clapton à la guitare, Christian Morin à la clarinette, Erik Truffaz à la trompette et Renaud en backliner. On les appellerait « Music Aids » ou « Los Ranchos ».

 

Facebook PYJAMARAMA

 

Rédactrice en chef de ce site internet, chargée d'info-ressources à Trempo. Passionnée évidemment par la musique, toutes les musiques, mais aussi par la mer et la voile, les chevaux, la cuisine et plein d'autres choses.

Soyez le premier à commenter