« STUCK IN A CRUEL WORLD », UNE FANTASTIQUE EPOPEE

Prolonger l’écoute d’un album par un court-métrage, voilà ce qu’a réalisé avec beaucoup d’ingéniosité le duo François Michel aka Framix et David Couliau, pour “Stuck in a cruel world” sorti en DVD il y a quelques semaines. Enquête et Impressions.

 

FRAMIX – STUCK IN A CRUEL WORLD – TRAILER 2 – SORTIE DVD LE 29 JANVIER 2014 from Frakamix Production on Vimeo.

Pourquoi faire uniquement un clip quand on peut faire un court-métrage?
En 2012, sort l’album de Framix “Stuck in a cruel world”. L’album est bon, obtient un beau succès d’estime et se trouve playlisté sur des radios nationales comme Fip, Inter ou Nova. Sur cet album, le cinéma est omniprésent, omniprésent par la musique mais également dans sa construction puisqu’il est pensé comme un film (on y entend d’ailleurs les dialogues du court métrage). L’image, les visuels ont toujours été très présent dans l’univers de Framix, tant via ses pochettes d’albums que sur la scène. C’était donc tout à fait logique de poursuivre l’aventure “Stuck in a cruel World” par un court-métrage. Une expérience de musique augmentée en quelque sorte… on prolonge l’écoute de la musique et on l’illustre par de la vidéo. Un moyen intelligent de redonner vie à un album surtout lorsque l’on sait que la durée de vie d’un album est aujourd’hui de plus en plus limitée (au mieux quelques mois, au pire quelques semaines…).

UN BEAU CHALLENGE

Le défi ? Retranscrire l’ambiance des années 50 aux Etats-Unis alors qu’on habite à Nantes et qu’on n’a pas un radis.
C’est entre autre grâce à plusieurs maquettes construites par François Michel, la miniaturisation de beaucoup d’éléments de décor, la bonne volonté de toute une équipe, l’accueil de la municipalité de Haute-Goulaine, le soutien matériel de STAFF et du Lieu Unique, beaucoup de travail en post-production (incrustation de pluie, de phares de voitures…) que tout ce projet a pu voir le jour.
Niveau budget : 4500 euros de la part de Frakamix, l’association de production de Framix, 5000 euros de subvention de la région Pays de la Loire et 6000 euros en crowdfunding. C’est certes conséquent, mais c’est à la hauteur de la sueur versée et de tout le travail effectué… D’ailleurs tout le budget est détaillé et expliqué sur la page KissKissBankBank du projet.

UN RESULTAT ETONNANT

Le court métrage oscille entre comédie musicale et film de la nouvelle vague. L’aller-retour entre les maquettes et la réalité donne au film une esthétique très étonnante. Une ambiance surannée se dégage des différents plans et on passe successivement de la joie, à la tristesse, en passant par l’anxiété… “Stuck in a cruel world” est un objet cinématographique non identifié, une belle démonstration de débrouillardise ; il colle parfaitement à la musique et à l’univers de Framix. Un bémol peut-être : on ressort du court-métrage avec une sensation désagréable nous laissant sur notre fin, comme si les mots de la fin étaient “to be continued”…

Pour acheter le DVD, c’est par Ici

Chloé Nataf, chargée de développement des musiques enregistrées. Spécialisée dans la distribution, commercialisation et le numérique. Passionnée par les changements du numérique sur notre société. Adore les pêches à la ligne, les vinyles, les bondieuseries, le kitsch. A ces heures perdues, le jour elle brode, la nuit elle mixe.

Soyez le premier à commenter