SUMMERLAB : COURT-CIRCUIT / CIRCUIT-COURT

La 3e édition du Summerlab, organisé par l’association Ping a lieu cette semaine à Nantes. Après une inauguration conviviale au Solilab lundi dernier 7 juillet, le Summerlab se poursuit toute cette semaine à l’école d’architecture. Et pour accueillir les curieux, les adeptes, ceux qui sont là par hasard, et surtout permettre aux personnes présentes d’échanger, apéro et petits fours ! Présentation de Ping par son président Ronan Marjolet, du Summerlab par Charlotte Rautureau et du Solilab par Damien Labrousse, et c’est une carte blanche à l’association Drone Sweet Drone qui suit. Artiste du catalogue, le talentueux Benjamin Jarry ouvre les hostilités en solo avec son violoncelle et son boucleur. Un très joli moment !

IMG_9092-ben-copie-682x1024

 

Il sera ensuite rejoint par Alexis Degrenier à la vielle à roue et Karen Jebane et sa machine à bourdon. Pour une première collaboration en live des trois musiciens, le set laisse présager d’une belle aventure. La soirée se poursuit avec un mix de l’équipe de Drone Sweet Drone, l’occasion idéale de poser quelques questions à Mona Jamois de Ping.

 

IMG_9103-les3-copie-1024x682

 

Peux-tu nous présenter Ping et ses missions ?

Ping est une association nantaise qui explore les pratiques numériques et invite à la réappropriation des technologies. À la fois espace de ressources, d’expérimentation et atelier de fabrication numérique (Fablab), l’association développe son projet autour de la médiation, la pédagogie, l’accompagnement et la mise en réseau des acteurs   En quoi consiste le Summerlab ? Parenthèse estivale créative, le summerlab est un espace pour faire, créer, échanger. Durant cette université d’été interdisciplinaire, ce sont les participants qui construisent le programme au jour le jour en proposant ateliers, discussions, scènes ouvertes, performances collectives, etc. Durant une semaine, acteurs de la culture numérique ou de la production locale, artistes, férus d’écologie urbaine, curieux et bidouilleurs se rencontrent et se croisent autour du thème « Court-circuit / Circuit court » : ou comment croiser les questions de production locale et durable avec celles de la réappropriation des technologies. Voici une petite vidéo de l’édition 2013 :

 

 

Comment est née l’idée de cet événement ?

L’idée d’organiser un Summerlab est née lors de la participation d’une partie de l’équipe de PiNG au premier, SummerLab qui a eu lieu en août 2008 à LABoral (Centre d’Art de Gijon, en Espagne). Ce format de rencontre est devenu de plus en plus populaire et, en 2012, différents SummerLabs ont eu lieu dans des villes et villages le long de la côte Atlantique, de Nantes à Casablanca, en passant par le Pays Basque espagnol, la Galice et le Portugal. Cette année une équipe réalise au sein du Summerlab un atelier de documentation pour produire un guide expliquant comment organiser un Summerlab.

 

img_2488-PETITE                 img_2538-PETITE

 

Le thème cette année est à « court circuit-circuit court », n’est ce pas finalement un thème sous-jacent chaque année ?

Le cycle de réflexion « Court-circuit/circuit court » a été amorcé en 2012 par PiNG, pour 3 ans. Les trois Summerlabs sont en quelque sorte les points d’orgue de ce programme mêlant démarches de sensibilisation et recherche-action, en proposant d’explorer diverses manières de court-circuiter la société actuelle et la revoir en mode circuit court.

 

Pour les gens qui ont du mal à comprendre comment ça se passe, peux tu donner des idées de projets / contenus qui sont proposés cette année ?

En vrac, quelques activités qui ont été proposées cette année : atelier pop-up en papiers, café-discussion autour de l’open source, initiation à des langages de programmation, réparation d’un télécinema pour numériser des films super 8, atelier de création d’un blouson de mix, fabrication de bière artisanale, hacking d’une borne d’arcade, discussion autour d’un projet d’éolienne verticale, réparation d’objets cassés, etc.

 

Faut il qu’il y ait toujours une notion de numérique ou technologie dans le projet ou la notion de Do It Yourself est elle suffisante ?

Le numérique n’est pas du tout obligatoire, le Summerlab est avant tout un espace d’échange, avec pour fil rouge le thème « Court-circuit, circuit-court » et des noeuds qui en découlent (descriptions des différents noeuds : http://www.summerlabnantes.net/?p=202)

 

Si des gens veulent venir découvrir, c’est jeudi après-midi à la maison de l’archi et jeudi soir dans le jardin C de Mire, c’est bien ça ?

Exactement ! Le mieux pour découvrir cet événement est de venir jeudi de 14H30 à 19h à l’école d’architecture ou à Jardin C à partir de 19H.

 

Aller sur le site du Summerlab

Coordinatrice du centre info-ressources musiques actuelles à Trempolino, programmtion des conférences, des diffusions de films ou documentaires musicaux, coordination des cartes blanches, membre du réseau tohubohu.

Soyez le premier à commenter