SUN METAL, CA VA CHAUFFER…

Ce 11 mai, SUN Radio lance sa toute première webradio sur le métal. Derrière ce projet ambitieux, Patrick et Tanguy, deux chevelus passionnés de musique, passionnés par la découverte, deux animateurs animés surchauffés par l’idée. Lancement de l’émission ce soir à 20h sur mysun.mx . En attendant, voici de quoi il en retourne…

Tous visuels : Tanguy Lescop

 

Pourquoi une webradio metal ?
Patrick : SUN produit déjà des webradios pour des retransmissions sportives ou d’événements (Web2Day, Nantes Digital Week,…) ou bien autour d’émissions existantes. Cette saison, la réflexion s’est faite sur la possibilité de produire un média collaboratif basé sur des contenus plus riches (interviews, chroniques, émissions spéciales,…) et donnant aux auditeurs la possibilité de contribuer et d’interagir sur le programme. Pour ce qui est du choix du metal, c’est parce que cette saison a vu l’arrivée dans l’équipe de quelques passionnés qui étaient motivés pour lancer ce projet, dont Tanguy.
Tanguy : Pour ma part, c’est une rencontre et une discussion avec Cécile et Pierre (respectivement rédactrice en chef et directeur de SUN) qui m’ont proposé de satisfaire mon appétit de radio en lançant une webradio consacrée à une des plus grandes passions  de ma vie, le « rock metal » comme l’appelait feu Patrick Roy. Le fait que ce soit SUN qui fasse cette démarche nous permet de bien insister sur l’implication locale ( productions locales, Hellfest….) de la webradio.


Pourrait-il y a voir une autre webradio sur un autre style au sein de SUN ?
P : Oui, SUN METAL est la 1ere webradio musicale du futur bouquet proposé par SUN ! Et on va tout faire pour que le bébé hurle haut et fort !!!
T : L’idée est aussi de surprendre nos auditeurs en allant sur des terrains où la radio n’est pas forcément attendue. Mais avec des propositions qui peuvent répondre à une vraie demande de la part de beaucoup de personnes ! Par exemple, SUN a dans ses cartons un projet de webradio autour de nouvelles thématiques musicales, et une autre plus orientée jeune public…

 

La radio “hertzienne” touche un public plus large sur un territoire régional (…). La webradio nous permet de toucher un public de passionnés qui va écouter ponctuellement la radio FM

 


Quel est votre regard sur la webradio par rapport à une radio « classique » ?
P : Ces deux médias sont complémentaires, la radio “hertzienne” touche un public plus large sur un territoire régional, il est indispensable pour tisser un lien de proximité avec nos auditeurs. La webradio nous permet de toucher un public de passionnés qui va écouter ponctuellement la radio FM mais se retrouver autour d’un contenu plus « spécialisé » en s’affranchissant du format radiophonique traditionnel.
T : Effectivement, s’affranchir est le terme approprié et vous savez que dans le milieu metal, hardcore ou punk, c’est quelque chose qui nous tient à coeur. Nous avons une vraie liberté et la garantie d’une programmation musicale riche, variée et pointue, une sorte de No Limit. Et quel pied de pouvoir passer du grindcore du hardcore du black, death, symphonic, etc….

Vous avez développé un service à la demande via une appli, mySUN, kesako ?
P : L’appli mySUN est une application gratuite qui permet aux auditeurs de partager les titres de leurs choix en les diffusant sur nos antennes, une sorte de “dédicace 2.0”. Cette fonction sera bientôt disponible sur SUN METAL. Ca serait dommage de nous priver de cette interactivité, d’autant plus que cette technologie a été créée en interne et brevetée. En plus, en soirée, l’envoi d’une dédicace après avoir obtenu un 06 est vraiment super classe !!
T : J’imagine toutes les possibilités que ça t’offre, Patrick, et que tu as visiblement testées ! Sur cette question, SUN nous montre qu’elle est une radio innovante, techniquement à la pointe, et quel plaisir en tant qu’auditeur mais également en tant que programmateur d’entendre des titres qui tiennent une place particulière dans l’histoire musicale de nos auditeurs. Nous insistons sur le fait que c’est une radio de passionnés pour ces derniers, ce service en est la parfaite illustration ! Essayez, c’est grisant et addictif !

 

On y met nos tripes ! On ne compte plus les heures !

 

Les contenus semblent denses (live-reports, émissions, interviews…), combien de personnes gravitent autour du projet ?
P : Une dizaine de personnes actuellement, car on a la chance de pouvoir compter sur l’équipe salariés de la radio… Le « noyau dur » est pour l’instant composé de 5 personnes mais sera à géométrie variable suivant les évènements et les contenus.
T : On y met nos tripes ! On ne compte plus les heures ! Mais quel plaisir de rencontrer les acteurs de la sphère metal, d’échanger avec eux. Tout ce petit monde foisonne d’idées toutes plus intéressantes les unes que les autres. On veut aussi vraiment les impliquer dans la webradio. La semaine dernière, on a ainsi pu accueillir le groupe nantais No Chiefs (Tribute to Rage Against The Machine) pour enregistrer l’habillage sonore de SUN METAL.

 

No Chiefs enregistrant le jingle de SUN Metal – Tanguy Lescop – SUN

 

Vous décrivez les genre métal comme un genre peu médiatisé, et pourtant, la communauté autour du metal est conséquente, nourrie du fanzinat, de divers blogs, de médias très spécialisés. Comment imaginez-vous votre approche ? Spécialisée ? Grand public ?
P : Ni l’une ni l’autre, euh, non, les 2 !! On espère faire découvrir la diversité des genres Metal aux non-aficionados tout en donnant du plaisir aux communautés établies…
T : Il y a beaucoup de médias spécialisés certes, mais les gens non-initiés sont curieux de mieux connaître le metal et prêts à découvrir les différentes scènes que proposent ces musiques. Pour autant, il leur faut un bon guide pour une initiation progressive en partant de ce qu’ils connaissent déjà (on évite de mettre les doigts directement dans la prise). En cela, SUN METAL va essayer d’être le bon médiateur. Et puis, certains contenus de la webradio seront également diffusés en FM : une manière supplémentaire de créer des ponts et d’intéresser tous nos auditeurs ! Pour la petite histoire personnelle, j’ai moi-même été initié par mon beau-frère et j’ai emmené pour la première fois un autre de mes beaux-frères au Hellfest, presque réticent au départ. Il est depuis accro et plus pointu que moi sur certains styles!!!

 

Quels vont être les premiers contenus ?
P : Une émission spéciale de lancement, Jeudi 11 Mai à 20H, diffusée simultanément sur la FM (93FM à Nantes et 87.7FM à Cholet) et l’appli mySUN.mx canal SUN METAL.
T : Attendez, on ne va pas tout dévoiler ! Mais bon, outre les nombreuses surprises, des interviews (ex : Stinky), notre présence au Warm-up Hellfest de Nantes le 21 mai au Ferrailleur avec des interviews qui promettent d’être sulfureuses….. Nous couvrirons le Hellfest in et off avec un intérêt particulier  sur les communautés de fans, bénévoles, prod, tech, artistes, Clissonnais, etc… ). On s’est beaucoup concentré pour avoir une programmation qui nous plaise et plaise aux fans et novices. Nous allons continuer à échanger avec les communautés de fans car ils ont beaucoup de choses très intéressantes à proposer auxquelles on n’aurait pas forcément pensé.


Le HellFest vous y serez ? Comment abordez-vous en termes de contenu le festival ?
P : Oui, on va avoir la chance d’y être avec une équipe de 4 personnes. Pour ce qui me concerne, j’espère bien m’y amuser et partager ça avec les auditeurs.
T : Oups, j’ai spoilé ta question!


 

Site SUN

Rédactrice en chef de ce site internet, chargée d'info-ressources à Trempo. Passionnée évidemment par la musique, toutes les musiques, mais aussi par la mer et la voile, les chevaux, la cuisine et plein d'autres choses.

Soyez le premier à commenter