SYNCOPE MANAGEMENT : EN PLEINE FORME !

Partis de l’envie, de la passion pour la musique, les piliers de Syncope Management ont vu ces 17 dernières années un développement et une professionnalisation fulgurante. Des emplois, des partenaires, une réelle reconnaissance locale, l’activité de la structure sarthoise bat son plein. Rencontre avec Alexis Fefeu, régisseur général depuis l’an dernier au sein de Syncope.

Photo bandeau : Shuffle © DR

Qu’est ce que Syncope ?
L’Association Syncope Management a été créée en 1999, avec pour objet principal le développement des Musiques Actuelles, notamment un axe majeur sur le développement des artistes locaux, et un axe de prestation technique. Le vivier de musiciens sarthois ne cesse d’augmenter, de nombreux projets nécessitent un accompagnement pour orienter ou accompagner leurs projets. Nous tentons de remplir ce maillon indispensable dans l’évolution de carrières artistiques.

Comment évalues-tu l’évolution de l’association durant ces 17 dernières années en termes d’organisation, de développement de partenariats ou encore de postes ?
L’association a subit de nombreuses évolutions au cours des 17 dernières années. Nous travaillons depuis 6 ans dans un lieu adapté aux activités de l’association avec un espace de travail, une salle de maquettage, une salle de répétition et un entrepôt pour stocker tout le matériel. Nous avons donc investit afin d’honorer les prestations techniques auprès de nouveaux clients et partenaires, dont le nombre ne cesse de croître. En termes de ressources humaines, le bénévolat a laissé place aux emplois aidés, aux engagés en Service Civique, et aux intermittents artistes et techniciens. Les membres du Conseil d’Administration et du bureau sont désormais expérimentés, ce qui n’empêche pas les nouveaux arrivants de prendre leur place en suscitant des projets novateurs. De nombreux partenaires mesurent l’impact de notre action, et nous font de plus en plus confiance au fil des années.

Vous vous concentrez beaucoup plus sur le développement artistique, combien de postes existent-ils aujourd’hui et êtes-vous satisfait des résultats en termes de nombre de dates bookées ?
L’équipe est composée d’un régisseur général, d’un administrateur/chargé de développement culturel et d’un chargé de diffusion et de production. Notre catalogue composé notamment de The Arrs, Yellam (en accord avec Bleu Citron pour l’Allemagne), Tue Loup (en accord avec Dessous de Scène), Shuffle, Climat ou encore Unleashing the Beast, bénéficie de notre travail, dont les résultats commencent enfin à payer en 2016, après quatre ans d’accompagnement. Le nombre de contrats de cession édités est en train d’augmenter, ce qui est encourageant.

ClimatClimat © DR

Quelles sont les tâches et missions des services civiques ?
Nous avons deux missions Service Civique en cours : une mission « Communication et Prévention dans le Spectacle Vivant » où le volontaire nous aide à mener à bien la communication quotidienne de l’association et à mettre en place des partenariats autour de la prévention nécessaire au bon déroulement des événements. Nous avons également une autre mission, le « Développement de la cabine d’enregistrement », dont le but est d’ouvrir les portes de notre studio de maquettage à la jeunesse locale.

Quelles sont les nouvelles activités/ateliers mis en place au sein de l’association ?  Quel est le mode de fonctionnement ?
Les ateliers mis en place depuis deux ans, sont ouverts à tous, à prix abordable. Un demi-tarif est appliqué pour nos adhérents. Le but de ces journées de formation est de réunir des passionnés autour de matériel professionnel dans un esprit convivial. Parmi les ateliers proposés, on aborde la création d’onde sonore sur synthétiseur analogique, le montage d’un système de sonorisation et mixage sur console analogique (Midas H1000) et numérique (Soundcraft VI1), ou encore le montage d’un plan de feu lumière.

Concernant le catalogue d’artiste, quels étaient les goûts musicaux de l’équipe à la base ? Vous avez l’air assez éclectique dans l’ensemble, pourquoi ce choix ?
Les goûts musicaux de l’équipe étaient, à l’origine, surtout orientés vers le rock et le metal, mais notre ouverture d’esprit et notre curiosité musicale, nous ont constamment amenés à intégrer des projets variés. Désormais, l’association est très éclectique, du reggae au jazz, en passant par la chanson française ou encore la pop…

jr-yellam-5_lightYellam © DR

Comment vois-tu l’association ces prochaines années ?
Pour l’avenir, notre souhait est de soutenir davantage le développement artistique, et de propulser nos artistes au niveau national et européen. Aujourd’hui, nous travaillons déjà avec des artistes étrangers pour le booking en France tels que The Intersphere (Allemagne) et VDELLI (Australie). Au fur et à mesure que les partenariats étrangers vont naître, l’association pourra envisager de grossir ses rangs, mais notre éthique nous pousse également à travailler à taille humaine, et à ne pas devenir une structure lucrative.

Quelle sera l’actualité de la rentrée ?
Nous avons deux événements importants à la rentrée : la première édition de notre Tremplin Musiques Actuelles le 17 septembre à l’Espace Culturel Henri Salvador à Coulaines, puis la troisième édition de notre soirée annuelle « Résistances Musicales » le 28 octobre à la Salle Jean Carmet à Allonnes avec des artistes qui soutiennent nos convictions. Le plateau sera composé de Charly L Trio, Presumption, Shuffle et Climat.

Site SYNCOPE MANAGEMENT

Soyez le premier à commenter