ARCHIVE # 4 – URSIDAE POUR LE LABEL ON AND ON

N°4 ! Un nouvel article que ‘on ressort, une chronique design sur Ursidae, le studio « graphique » du label On and On porté par Mathieu et 20syl. Pourquoi ? Parce que la musique est devenue indissociable d’un univers graphique, parce que 20syl est l’un des artistes les plus prolifiques de la région, parce son talent s’avère protéiforme, et parce qu’on adore les ours, surtout à la guimauve…

 

Dans le haut du panier des labels qui ont tout compris à l’importance de l’image, on trouve On and On. À la croisée des destins de C2C, 20syl, Greem, Pfel, atom, Parrad… Il ne se passe pas une semaine sans une nouvelle sortie. Et à chaque fois l’image colle au son, l’habille, l’accompagne, du physique au numérique. Certains ont un don, d’autres en ont carrément plusieurs : Don and Don.

Qui réalise vos visuels ?
Mathieu R. (réalisateur et chercheur de bonnes idées) et 20syl (graphiste, beatmaker et MC), alias Ursidae : le studio créatif/image du label On And On. Ursidae c’est la famille des ours, on est pas les gens les plus bavards au monde mais on est gentils quand même.

Pourquoi mettre autant de soin dans les choix graphiques pour vos remixs ou mixs (Waves & Flags…) ?
Depuis 2001, on a toujours porté une attention particulière aux créations graphiques liées à nos projets. 20syl ayant une formation de graphiste, il a toujours décliné une vision graphique de la musique, la plupart du temps de manière autonome et parfois avec des intervenants extérieurs (Studio LVL – NDLR : disparu depuis – pour « 16 pièces » de Hocus Pocus & « Tetra » de C2C). Après le succès de C2C, on a décidé de renouveler l’activité et l’image du label, nouveau site, nouveau logo, nouvelles personnes. C’est là que Mathieu est arrivé au sein de l’équipe. On prend soin de développer des univers pour chacune de nos sorties, développer des chartes fortes et cools à regarder (Parrad, Waves & Flags). C’est important pour nous et pour les artistes que leur univers graphique soit un prolongement de leur musique. Aujourd’hui, plus que jamais, le graphisme est omniprésent et le public y fait très attention. On veut créer une dynamique collective et affirmer une ligne éditoriale sans se cacher derrière nos artistes comme on l’a fait jusqu’ici. On utilise plusieurs outils, on s’amuse à s’envoyer des rendus 3D pour se mettre la pression, mais on aime aussi la bricole, le papier et la peinture. On fait de tout. On s’amuse.

TB_design_onandon_3-3

TB_design_onandon_2-2

Comment ces visuels sont-ils pensés en termes de déclinaison, d’usage sur vos réseaux sociaux, sur Soundcloud… La stratégie derrière ?
On s’adapte aux outils de diffusion. Au vu de la régularité des sorties, il faut pouvoir être réactif et décliner un concept très efficacement. Quand on propose un projet à nos artistes, on l’envisage dès le début sous forme de série. Ca permet de développer un propos, une narration, parfois ça influence même leur manière d’envisager leur production (dans le cas de Greem ça lui a donné l’idée d’intégrer des extraits d’archives sportives dans ses mixs puisque l’idée était de mettre en avant des N°33 emblématiques). On fait en sorte de développer des concepts simples qui racontent un truc, les drapeaux imaginaires pour des « mixs » c’est une idée assez forte dans le fond, c’est un peu comme si chaque mix était un territoire musical. On essaye de voir les choses assez à l’avance. Les idées de clips arrivent très tôt notamment dans le processus de création des univers de chacun, penser à l’ensemble de la chaine de production nous aide à être cohérent dans nos choix. On se demande comment décliner nos illustrations par la suite pour être sûr que ce qu’on créé puisse durer dans le temps. On ne fera pas forcément tous les artworks des artistes du label. Parfois on sert juste à trouver quelqu’un qui le fera mieux que nous, comme le label l’a toujours fait historiquement.

TB_design_onandon_5

TB_design_onandon_6

Comment avez-vous travaillé pour faire des propositions d’artwork à vos groupes (Parrad, Greem…) ?
Généralement, on s’envoie énormément de trucs qu’on a vu à droite à gauche et qui nous inspirent. On s’envoie des gifs pour se déconcentrer. On a chacun nos sensibilités et nos envies, nos expériences, c’est une source de richesse mais aussi de désaccord alors on discute énormément. Faut aussi respecter les artistes à qui on s’adresse. En général, on propose 2 ou 3 alternatives possibles, mais on sait déjà où on a envie d’aller au moment de la proposition des maquettes. Pour Parrad, l’idée centrale était l’équilibre impossible, et dans leur musique on s’est rendu compte que c’était une notion importante dans leurs compositions.

TB_design_onandon_4-2

New #design for Phoenix Litzomania (Parrad Remix) #c4d #cinema4d #motion #3d

Une vidéo publiée par @ursidaestudio le

 

L’actualité du label ?
On prépare la première compilation On And On, ça va s’appeler « 101 ». On avait envie de compiler les artistes du label mais aussi un grand nombre de coups de coeur qui ne sont pas signés chez nous. On s’est lancé le défi de ne pas utiliser des titres existants mais de solliciter chaque artiste pour qu’ils nous produisent des titres inédits. Au final, on a une quinzaine d’exclues d’artistes du monde entier. Ca devrait être vraiment bien, on a hâte que vous découvriez ça. À venir également « Motifs II », second EP de 20syl, un album de Parrad et beaucoup de surprises. Il va falloir rester connectés pour ne rien louper, parce que on a des remixes, des mixes et des exclues qui arrivent en permanence. On and On dormira plus tard.

La page Facebook d’URSIDAE Le site du label ON AND ON

Aux confins des générations X et Y, j'ai orienté ma formation très tôt vers le journalisme. Pour exercer aujourd'hui le métier de chargé de communication dans le spectacle vivant & les musiques actuelles. En veille permanente, je travaille évidemment avec les outils numériques mais aussi, toujours, avec le bon vieux papier. Avec un intérêt grandissant pour le design et les nouvelles formes de communication sociale & intuitive.

1 commentaire

  • […] transition, portée par un nouveau visuel imaginé par le collectif nantais Ursidae (qui a travaillé avec C2C) répond aussi à une édition 2014 « belle mais compliquée ». Dro […]

Laisser une réponse