VIRGINIE DOLLE POUR VON PARIAHS

Il y a dans ce dessin qui trône sur le nouvel album des Von Pariahs, « Genuine Feelings », quelque chose à chercher du côté d’Edvard Munch et de son « Cri ». En tout cas par son travail au trait, assez réaliste, il met mal à l’aise, et c’est tant mieux. On en parle avec Virginie Dolle qui l’a réalisé.

Virginie Dolle

Comment s’est faite la commande ?
J’avais réalisé une affiche commandée par Génération Spontanée pour la venue des Von Pariahs (VP) au Sonic à Lyon en 2013. C’était un dessin à l’encre, d’un gamin au regard défiant, le bras plâtré et la clope au bec. C’est ce que leur premier album m’évoquait, un truc frondeur, irrévérencieux. Il faut croire que l’image que j’avais de la musique des VP leur a plu, puisqu’ils m’ont estimée capable d’illustrer leur deuxième album.


vonpariahsdiapo
Artwork VP + Future au Sonic à Lyon (2013)

 

Avec quels critères, attentes du côté du groupe ?
Les gars m’ont donné des mots clefs, ils avaient envie de quelque chose de sexy. Je suis partie sur un cul de meuf moulé dans un jeans, à l’époque j’avais bien bloqué sur le clip de Mac Demarco « Baby’s Wearing Blue Jeans » et je voulais partir de ça. Mais j’étais frustrée par ce motif, je trouvais qu’il ne servait pas ma technique. Faut savoir que j’adore le travail laborieux, dessiner en super fin des tonnes de micros traits. Alors je leur ai proposé quelque chose de plus personnel, et ça leur a parlé.

 

Comment as-tu procédé pour cette création visuelle (idées, références, processus de réalisation) ?
Je suis partie d’une série de photos trouvée sur le net de gosses faisant ou étant sur le point de faire des conneries. Quand tu vois comme on est inondés de photos carrées de selfies duckface avec leur petite liste de hashtag de merde pour référencer au mieux la fatuité de leur contenu, je suis devenue hyper sensible aux photos non posées, accidentelles, toutes en spontanéité. J’ai proposé trois motifs différents aux gars, c’est dans le petit blond qu’ils se sont reconnus. Je dessine sous Photoshop à la tablette graphique, je travaille en méga-zoomé, avec ma photo de référence à coté. Je dé-zoome, je compare, je zoome, je dé-zoome, je pète un cable, je re-zoome, etc. Jusqu‘à arriver à un niveau acceptable de ressemblance avec l’original. En fait, le truc avec ce dessin que je développe, c’est que le motif est un prétexte à la technique. Si le sujet du dessin est cool, tant mieux, mais ce que j’aimerais atteindre c’est l’hyper-réalisme. Je me dis qu’avec encore quelques décennies de travail, je pourrais peut-être y arriver.

TB_design_VP_virginiedolle2

 

Quel est ton pedigree (formation, réalisations…) ?
J’ai fait un semestre aux Beaux-Arts de Lyon il y a 15 ans, j’avais pas compris qu’on ne ferait pas que dessiner à longueur de semaines, qu’il faudrait toucher à tout et surtout penser « concept ». Enfin, j’étais certainement pas assez mature pour comprendre. Mais je me suis vite enfuie après m’être fait tirer l’intégralité de ma production de six mois. Bref, il ne reste rien de cette expérience, à peine des souvenirs. Ensuite, j’ai bossé dix ans en restauration, ça m’a pas mal aiguisé le caractère, puis je me suis mise à mon compte il y a cinq ans en tant que graphiste et illustratrice. Entre temps, j’ai fait une formation d’infographiste metteur en page à l’AFPA, histoire de maîtriser les logiciels et la chaîne graphique. Je fais des identités visuelles, des affiches… mais mon truc, c’est la BD. C’est ce que j’aime le plus dessiner, et qui me fait le moins vivre.

TB_design_VP_virginiedolle4« Genuine Feelings » (recherche)

 

TB_design_VP_virginiedolle3« Genuine Feelings » (recherche)

 

TB_design_VP_virginiedolleArtwork final de l’album « Genuine Feelings »


Le site de Virginie Dolle Le site des Von Pariahs

Aux confins des générations X et Y, j'ai orienté ma formation très tôt vers le journalisme. Pour exercer aujourd'hui le métier de chargé de communication dans le spectacle vivant & les musiques actuelles. En veille permanente, je travaille évidemment avec les outils numériques mais aussi, toujours, avec le bon vieux papier. Avec un intérêt grandissant pour le design et les nouvelles formes de communication sociale & intuitive.

Soyez le premier à commenter