West Side Festival, c’est parti !

La seconde édition du West Side Festival commence ce soir, jusqu’à dimanche soir. Il investit plusieurs lieux de Notre-Dame de Monts pour se terminer sur la plage avec Jessica 93 et Tujiko Noriko en concerts gratuits. Elodie Brisson, à l’initiative du festival, a pris sur son temps, à quelques heures de l’ouverture du festival, pour répondre à quelques questions.

Qui es-tu ?

Je suis Elodie Brisson, Vendéenne expatriée à Paris depuis près de 15 ans. Et je travaille dans le milieu japonais depuis 8 ans. Quoi d’autre… Ancienne guitariste et férue de musique depuis petite (j’ai même écouté Sandra et A-Ha). Heureusement Hendrix a sauvé ma vie.. Hahaha !!

Peux tu nous parler de l’origine du festival et de l’équipe organisatrice ?

L’équipe organisatrice a grossi au fil du temps. Pas évident de monter une équipe quand elle est éclatée : Notre Dame, Nantes, Paris. On est tous de milieux complètement différents (archi d’intérieur, ingénieur informatique, programmateur musique, attaché de presse, ingénieur du son, graphiste)

Une chouette programmation encore cette année (La Maison Tellier, Kap Bambino, Vundabar, Duchess Says, Yosi Horikawa, Shannon & the Clams, Kengo Saito et Keiko Sato, Salut C’est cool, Kid Congo, Von Pariahs, Jessica 93…). Qui élabore la programmation et comment ?

On l’élabore à deux : Alex Labbé (programmateur du Soy Festival et du Pôle Étudiant, NDLR) et moi. On est plutôt sur la même longueur d’ondes. On va dans le même sens même si on a des désaccords. C’est excellent de bosser avec des passionnés ! Lui connait le milieu des tourneurs et négocie les cachets. Moi je m’occupe un peu plus du pays choisi et trouve les artistes originaire de ce même pays, en l’occurrence le Japon.

WS.Affiche format A3-01

Pourquoi faire la part belle à la culture nipponne sur ces 2 éditions (musique et cuisine) ?

Parce qu’on n’a pas eu le temps de tout voir l’année dernière ! Et on apporte des nouvelles choses à manger cette année !

Pourquoi l’implanter à Notre-Dame de Monts ?

Parce que j’ai grandi dans le coin et que Notre Dame de Monts est une ville qui a une bonne histoire rock ! Même si elle est toute petite !

 

DSC07942 1

Quels sont tes 3 coups de cœur dans la programmation de cette seconde édition ? 

Disons qu’il y a 20 groupes, alors il y a 20 coups de cœur ! Sans rire, je dirais Kengo Saito et Keiko Sato. J’ai fait se rencontrer ces deux artistes (danseuse contemporaine et joueur de musique traditionnelle). C’est tout simplement magnifique ! Sinon je dirais Yamantaka // Sonic Titan le vendredi et Kid Congo le samedi. Et aussi le bistrot plage avec Tujiko Noriko qui fait un retour !



 

Coordinatrice du centre info-ressources musiques actuelles à Trempolino, programmtion des conférences, des diffusions de films ou documentaires musicaux, coordination des cartes blanches, membre du réseau tohubohu.

Soyez le premier à commenter